L’explication scientifique #4

On se retrouve pour une nouvelle explication scientifique ! Et comme d’habitude on commence par le scoop : Le corps humain a plus de cellules « étrangères » que de cellules humaines !
Alors les questions que l’on se pose sont: quelles sont ces cellules qui ne nous appartiennent pas mais qui pourtant nous colonisent ? Quel est leur rôle ?

Tout d’abord, il faut savoir qu’un homme moyen possède 10^16 cellules humaines (10 puissance 16 donc 10 000 000 000 000 000 cellules). Ca fait beaucoup non ? Eh bien, on a 10 fois plus de cellules  bactériennes. En effet, nous sommes « colonisés » par toutes sortes de micro-organismes (bactéries essentiellement, mais aussi levures, champignons, virus …)

bacteria-bacteries-virus

Lire la suite

Publicités

L’explication scientifique #3

Et c’est reparti pour une nouvelle explication scientifique ! Tout d’abord, les faits : Un cœur, séparé du reste du corps, continue quand même de battre. Après le choc de ces révélations, la question qu’on se pose est bien évidemment : Comment le cœur séparé totalement du reste du corps (et surtout du cerveau !) peut continuer quand même de battre ?

Le cœur, vous le savez bien, nous est indispensable. S’il arrête de battre, alors l’oxygénation des tissus est défaillante, et surtout cette du cerveau (qui est le premier à être irrigué, par le sang « propre » sortant du cœur). Celui-ci commence à avoir des séquelles irréversibles au bout de 3 minutes, et s’arrête quelques temps après (variable suivant les individus …)

Coeur

Le coeur est un muscle à part : il est contrôlé inconsciemment (par le système nerveux végétatif, celui qui se fait automatiquement, on ne s’en rend pas compte, il régule également les intestins, la respiration …). Mais c’est un muscle strié (comme les muscles de nos membres, que nous pouvons mobiliser consciemment !), et cela illustre le fait que le cœur se régule tout seul. Dans le cœur, il y a 3 types de cellules :

  • Des cellules musculaires, classiques, qui permettent la contraction
  • Des cellules endocrines, qui sécrètent des hormones
  • Des cellules électriques : qui créent un potentiel d’action se propageant dans des neurones et qui permet l’excitation des cellules musculaires pour qu’elles se contractent et fassent battre le cœur.

Ce sont les dernières cellules qui permettent d’expliquer le fait que le cœur continue de battre isolé de tout. Ces cellules stimulent, comme le ferait le système nerveux, en permanence le cœur et lui permettent de battre convenablement. Elles sont responsables du rythme cardiaque de base (environ 70 battements par minute).
Bien sûr, le cerveau a son mot à dire dans cette histoire, et il régule par des nerfs cardiaques le cœur, en lui disant d’accélérer lors d’un effort physique, ou de ralentir.

Et c’est cette propriété qui permet les transplantations cardiaques !

L’explication scientifique #2

Alors d’abord vous le savez peut être pas, mais nous sommes plus petits le soir que le matin, de quelques mm (ça a son importance quand vous voulez vous mesurer, alors faîtes le le matin !)

Donc me direz vous, pourquoi rapetissons-nous au fil de la journée ?

C’est de la faute de la colonne vertébrale ! Bon c’est pas vraiment sa faute, parce qu’elle nous supporte tout au long de la journée, alors c’est bien normal qu’à la fin, elle est un peu tassée. Et c’est exactement ce qui se passe, on se tasse au cours de la journée.

En effet, dans notre colonne vertébrale, entre 2 vertèbres, on a ce qu’on appelle le disque intervertébral (disque comme disque, et intervertébral comme entre les vertèbres). Il permet de diminuer les frottements entre les deux vertèbres, comme un amortisseur, et est en fait une articulation. (au sens strict, mais l’articulation entre 2 vertèbres est quasi-immobile. Il faut additionner toutes les articulations entre toute notre colonne vertébrale pour pouvoir bouger comme nous le faisons (rotations, inclinaisons…)).

Bref, ce disque intervertébral est très hydraté pour lui conférer sa propriété d’amortisseur. Mais quand la pression sur celui-ci augmente, comme la pesanteur et le poids du corps tout au long de la journée, son hydratation diminue et l’eau se transmet aux vertèbres (à l’os). Donc il diminue de hauteur, et ce tout au long de la colonne vertébrale.
On perd ainsi quelques mm à la fin de la journée !

L’expliation scientifique #1

Une petite explication scientifique de saison, vu qu’il a neigé ces derniers temps à Toulouse. Savez-vous pourquoi on sale les routes afin de faire fondre la neige ?

sel

La réponse est assez simple dans ses grandes lignes : le sel ou NaCl (Chlorure de Sodium) est une molécule qui se dissocie en solution (dans de l’eau) en ions Na+ et Cl-, et a tendance à capter l’eau (c’est pourquoi, après une longue journée au travail, plonger ses pieds dans une solution d’eau salée permet d’éliminer cette sensation de pieds gonflés).

Cette propriété qu’a le sodium (Na) à attirer l’eau permet d’expliquer le fait qu’en présence de sel, la température de solidification de l’eau diminue, mais la température d’ébullition de l’eau augmente (c’est pourquoi, quand vous faîtes cuire vos pâtes, après que l’eau bout, le fait de rajouter du sel stoppe l’ébullition, et vous devez chauffer l’eau).
Si la température de solidification diminue, alors à 0°, l’eau n’est plus sous forme de glace mais encore sous forme liquide et donc la glace fond.